Le décor : élément central de l'histoire
Le décor - Une approche poétique - Visuel et sonore - La distribution

Sous mon manteau de neige : le décor

 

C’est une montagne qui remplit pratiquement tout l'espace scénique, les artistes jouent autour mais aussi à l'intérieur. Ils peuvent sortir par le sommet, se cacher en son sein pour disparaître ou manipuler des ombres, faire sortir un bras, une main, un instrument de musique...

Les enfants sont installés dans la vallée, au pied de la montagne.

 

Un décor « musical » :

 

La montagne sera aussi le support d’un parcours musical qu’effectuera une boule de neige (balle blanche) : en descendant, en tournant autour de la montagne, la boule de neige fera sonner des lames de métal, des grelots, et mettra en vibration différentes percussions. Ce parcours qui s'animera entre chaque tableau, s'enrichira de nouveaux sons au fil de l'histoire. Il permettra ainsi aux enfants, de se remémorer les différentes étapes de l'histoire et à la fin, de refaire le chemin inverse.

Sûrement deviendra-t-il l'accompagnement d'une ritournelle.

 

Des projections à vue sur le décor :

 

Enfin, la montagne sera aussi le support de projections d'images, manipulées à vue, qui lui donneront des couleurs et des matières différentes. Ces projections pourront se faire par devant le support tout comme par derrière, en transparence. Nous entendons, par projection à vue, des images non numériques dont le système de projection ainsi que le manipulateur sont visibles des spectateurs.